Samba !

Le samba est un genre de musique binaire à deux ou quatre temps né à Rio de Janeiro qui se joue avec des instruments traditionnels Brésiliens.
C’est une musique écrite, généralement issue d’une chanson, d’où aussi l’importance du chant. De là découle l’orchestration incorporant le rythme.

Le mélange de trois cultures : africaine, portugaise et indienne, a donné au Brésil une identité culturelle spécifique, cette musique est imprégnée par l’apport des rythmes des esclaves d’Afrique noire. Son apparition aurait eu lieu dans les bidonvilles au début du XXe siècle, son évolution transmise principalement par le peuple, touche toutes les catégories sociales. Les instruments utilisés : la caïxa, le répinique, le surdo, le tamborim, la cuïca, les agogos, le chocalho.

Le mot samba est masculin lorsqu’on désigne le genre musical et féminin lorsqu’on désigne la danse.

En ce qui nous concerne l’apprentissage est basé sur une écoute active, la pratique et la compréhension par le geste. Ceci n’empêche pas notre Mestre de faire le lien avec quelques clés théoriques qui viennent alors renforcer et consolider les savoirs acquis.
La danse est aussi une partie importante du Samba, même si celle-ci peut être magnifiquement effectuée par des percussionnistes en train de jouer, et composer en fonction des séquences rythmiques enchainées, cela reste très difficile pour tous. Néanmoins, le fait d’aligner des pas simples sur la musique, permet, outre l’effet visuel d’ensemble, de comprendre les temps musicaux et de se faire des repères afin de mieux retenir sa partie et celle des autres instruments.

Et, n’oubliez pas que la meilleure façon de comprendre et de jouer du samba, c’est d’en écouter le plus souvent possible et… de préférence… interprété par les plus grands.

A présent vous êtes paré et vous pouvez vous lancer dans le tourbillon de la batucada.

takalakata2

Takalakata joue du samba sur le modèle des écoles de samba de Rio de Janeiro. Notre répertoire est composé de show de bateria, inspiré des enredos que les écoles créent chaque année pour le célèbre carnaval.
Au Brésil, les écoles de samba (associatives), agissent surtout dans les quartiers populaires et pauvres à la formation et à l’encadrement d’une partie de la population avec une grande mixité sociale et générationnelle.
Les répétitions, les préparatifs en vue du Carnaval fédèrent et animent tout au long de l’année les soirées et weekends des bénévoles. C’est un grand prestige de faire partie de l’une des grandes écoles Rio de Janeiro ou d’ailleurs et de défiler sous ses couleurs.
Le carnaval de Rio a lieu tous les ans pendant 4 jours.
Lors du carnaval, les différents groupes des écoles de samba défilent  (ex: Portela, Mangueira, Beija-Flor, Mocidade, Vila Isabel…). Les écoles des 2 meilleurs groupes (groupe A et groupe spécial) défilent dans le sambodrome, les autres (groupes B à E) défilent dans les rues de la ville.

ecoles

A l’issue de ces défilés, un classement, est attribué. Les deux meilleures écoles de chaque groupe montent dans le groupe au-dessus, tandis que les deux dernières descendent (un peu comme au football). La première école du groupe spécial est déclarée championne, la seconde vice-championne.
Les défilés du groupe spécial, ainsi que l’annonce des résultats, sont retransmis en direct à la télévision.
Pour vous faire une idée, vous retrouverez dans notre rubrique z’amis les exemples des écoles de Rio

Les instruments

Plusieurs types d’instruments sont utilisés, tous se mélangent, se répondent, et interprètent différents breaks qui font la spécificité du groupe.

Voici les différents instruments que nous avons :

La caisse ou la caixa, est un instrument sportif, c’est l’équivalent de la caisse claire de batterie avec un son très sec.

 

caisse

Caisse

 

Le tamborim, c’est un petit tambourin se jouant avec une baguette multibrins. Instrument important dans le samba de base, il a souvent le rôle de répliques avec les autres instruments. La figure de base est la Virade. Dans le samba enredo (samba chanté des carnavals) ses contre-chants soulignent le travail des chanteurs.

carnaval des alpes2014-8

Tamborim

Le chocalho ou rocar, est un instrument composé d’une multitude de cymbalettes qu’on secoue. Il apporte les aigus à la bateria, c’est donc un instrument important à l’équilibre sonore du groupe.

chocalho

Chocalho

Il y a 3 types de surdo :

surdo de première et seconde

Surdos de première et seconde

Le surdo de première (marcação) est un gros tambour de samba (le plus grave), il marque le temps.   Le surdo de seconde (contra surdo) est un autre gros tambour mais plus aigu qui marque le contretemps.
Le surdo de troisième (cortador, tercera ou coupeur) est un tambour encore plus aigu qui improvise des variations entre les surdos de première et de seconde.

tercera

Surdo de tercera

IMGP0010

Repinique

 

Le repinique ou le repique, est un instrument qui joue le rôle décisif dans la direction de la bateria. Il donne les signaux de démarrage et d’arrêt et c’est l’interlocuteur des autres instruments lors des breaks.

 

 

 

 

 

 

 

L’agogo, est un instrument harmonique et rythmique formé de 2 ou 4 cloches frappées avec une baguette.

accueil

Agogo

 

Le Pagode

Le Pagode est né dans les favelas de Rio de Janeiro dans les années 20. Il allie percussions et chants.
Au Brésil le mot pagode désigne une réunion populaire de musiciens qui jouent dans une atmosphère décontractée (sur la plage, dans un bar, autour d’une table…).
Le groupe est formé de percussionnistes, d’un guitariste et de son cavaquinho (petite guitare Brésilienne à 4 cordes), rassemblés autour d’un ou plusieurs chanteurs. Ils interprètent des chansons populaires brésiliennes aux mélodies entraînantes et communicatives.

Les instruments du Pagode :
Le cavaquinho (petite guitare brésilienne à 4 cordes).
Le pandeiro
Le ganzà (comme un shaker)
Le rebolo
Tan-tan
Repique de mão

Comments are closed.